135 000$ en bourses d’excellence accordés pour 2021-2022 par la Fondation Famille Lemaire au CIMA-Q

Les bourses sont accordées à des étudiants aux cycles supérieurs (maîtrise et doctorat) ainsi qu’à des stagiaires postdoctoraux qui s’intéressent à la maladie d’Alzheimer et aux autres maladies neurodégénératives associées au vieillissement.

Elles seront remises lors de la journée scientifique annuelle du Consortium pour l’identification précoce de la maladie d’Alzheimer-Québec (CIMA-Q), qui aura lieu de façon virtuelle sur deux avant-midis consécutifs, les 1 et 2 juin 2021.
Grâce à cet appui exceptionnel de la Fondation Famille Lemaire, en partenariat avec la Fondation Institut de Gériatrie de Montréal, les étudiants, provenant de différentes universités québécoises, auront la possibilité de faire avancer les connaissances sur la maladie d’Alzheimer au travers de leurs différents programmes de recherche. Ensemble, ils feront progresser les connaissances sur cette terrible maladie par leur analyse des données de la banque CIMA-Q.

Récipiendaires des bourses de la fondation Lemaire 2021-2022

Maîtrise
Éléonore Chamberland, Département de mathématiques et statistiques, Université Laval
Directeur : Simon Duchesne, Département de radiologie et médecine nucléaire, Université Laval

Un modèle computationel du métabolisme cérébral
Le projet consiste à modéliser, par des équations mathématiques, le comportement temporel du métabolisme énergétique du cerveau, c’est-à-dire, l’utilisation et la consommation de glucose et de cétones par les neurones. Une fois le modèle construit, nous pourrons tester de façon virtuelle les bienfaits d’une intervention cétonique pour
combler le déficit énergétique relié au glucose et rétablir une partie du fonctionnement cognitif

Doctorat
Alisone Hébert, École de psychologie, Université Laval
Directeur : Carol Hudon, École de psychologie, Université Laval

Déterminer les domaines de plaintes cognitives prédisant une diminution significative du fonctionnement cognitif quatre ans plus tard chez des individus âgés ayant un DCS et si APOEe4 est médiateur ou modérateur de ces relations. H1.

Post-Doc.
Mohamed Haddad,INRS-Institut Armand Frappier Santé Biotechnologie
Directeur : CharlesRamassamy, INRS-Institut Armand Frappier Santé Biotechnologie

Les Vésicules Extra cellulaires(VE) totaux plasmatiques peuvent contenir des protéines pathogéniques comme Aβ, tau et des protéines inflammatoires dont le profil peut changer en fonction de la progression de la maladie. L’utilisation des VEs plasmatiques permettra d’identifier de nouveaux marqueurs biologiques périphériques.

Annalise LaPlume
Directrices : Natasha Rajah, Department of Psychiatry, McGill University et Sylvie Belleville, Département de Psychologie, Université de Montréal, CRIUGM

To examine sex differences in the effect of cognitive reserve on memory-related brain connectivity in individuals at risk for dementia.

Aurore Perreault, Department of Health, Kinesiology and Applied Physiology, Concordia University and CRIUGM
Directeur : Thanh Dang-Vu: Department of Health, Kinesiology and Applied Physiology, Concordia University, CRIUGM

Relationship between insomnia symptoms, sleep quality and structural brain connectivity in older adults with and without cognitive impairment from the CIMA-Q cohort.

A propos de la Fondation Lemaire
La Fondation Lemaire est inspirée de l’engagement des trois frères Lemaire, hommes d’affaires au Québec. Elle a pour but de soutenir les actions d’organismes ou de projets qui veulent aider à mieux comprendre, prévenir et diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. Elle encourage également les entrepreneurs actuels et futurs qui souhaitent se former et poursuivre un projet d’étude.

À propos de CIMA-Q
Le projet CIMA-Q est financé par le Fonds de recherche du Québec, la Fondation Courtois (projet Neuromod), et la Fondation Famille Lemaire. Il recueille de manière périodique des informations sociodémographiques, neuropsychologiques et clinique, ainsi que des échantillons biologiques et des images cérébrales auprès d’une cohorte de 350 participants de 65 ans et plus qui vivent avec la maladie d’Alzheimer ou sont à risque de la développer. D’une durée de 10 ans, cette base de données est mise à la disposition de l’ensemble de la communauté de chercheurs en accès libre.