Turner Justin

BPharm, MClinPharm, Ph.D.

Contact information

Centre de recherche, IUGM 4545 chemin Queen-Mary Montréal, Québec Canada H3W 1W5 Bureau : M4822
(514) 340-3540 #4728
justin.turner@criugm.qc.ca

Biography

Dr Justin Turner détient un Baccalauréat en pharmacie et une maîtrise en pharmacie clinique de l’University of South Australia, ainsi qu’un doctorat de  Monash University. Justin a travaillé pendant de nombreuses années comme pharmacien clinicien dans plusieurs hôpitaux en Australie-Méridionale et au Royaume-Uni avant de devenir un pharmacien communautaire en Australie-Méridionale. Dans ce rôle, il a travaillé étroitement avec les médecins de famille de sa région et les établissements de soins pour personnes âgées. Son travail auprès des personnes âgées vivant dans la communauté et dans les établissements de soins a augmenté sa passion pour l’optimisation de la gestion des médicaments chez les personnes âgées vulnérables.

Research interests

Les intérêts de recherche de Justin se concentrent sur l’optimisation de l’utilisation sécuritaire et efficace des médicaments chez les personnes âgées. Ses travaux de doctorat portaient sur la polymédication et les médicaments potentiellement inappropriés chez les personnes âgées atteintes d’un cancer. Les médicaments potentiellement inappropriés inclus les médicaments dont le potentiel nuisible surpasse les bénéfices attendus. Il a mené une étude qualitative explorant les barrières et les facilitateurs pour la réduction des médicaments non nécessaires ou inappropriés dans les établissements de soins pour personnes âgées, d’un point de vue des joueurs-clés : médecins de famille, infirmières, pharmaciens et résidents ainsi que leurs représentants.

L’utilisation de médicaments inappropriés est très répandue chez les personnes âgées. Un Canadien âgé sur quatre prend actuellement un médicament potentiellement inapproprié. En tant que stagiaire post-doctoral au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, Justin coordonne une étude clinique randomisée pragmatique en soins de première ligne visant à réduire l’utilisation des médicaments non nécessaires ou inappropriés chez les Canadiens âgés. La déprescription désigne le processus par lequel le nombre de médicaments est réduit. La démarche est axée sur le patient et prend en considération  les buts du traitement, les bénéfices et les risques liés à la médication, et l’éthique médicale. Justin est le directeur adjoint du Réseau canadien sur la déprescription (ReCaD).

Links of interest

ResearchGate